lundi 2 janvier 2017

lundi 11 janvier 2016

Les Liseuses

Les Liseuses, bronze de Rose-Aimée Bélanger, réalisé par l'atelier du bronze d'Inverness en 2011, situé devant le 500 Grande Allée Est

dimanche 10 janvier 2016

Monument en hommage aux femmes en politique

Situé près de l'hôtel du Parlement, le monument en hommage aux femmes en politique, inauguré en 2012, est une oeuvre du sculpteur Jules Lasalle. Il représente quatre pionnières : Marie Lacoste Gérin-Lajoie, Idola Saint-Jeane, Thérèse Casgrain qui ont milité pour le droit de vote et d'éligibilité des femmes ainsi que Marie-Claire Kirkland, première femme élue au Parlement de Québec.

dimanche 3 janvier 2016

Taras Chevtchenko

Le monument est situé sur l'allée des Poètes longeant la rue D'Auteuil.
Dévoilé en 2014, il rappelle Taras Chevtchenko, poète, peintre et humaniste ukrainien.
Il est représenté jeune, sans moustache, par le sculpteur Oleh Lesiuk.

vendredi 18 février 2011

Église Saint-Dominique


La paroisse Saint-Dominique fut créée en 1925 et fut confiée aux Dominicains qui avaient une maison à Québec depuis 1906.
L'église est située au 175, Grande Allée ouest.
Sa construction débuta en 1930. L'extérieur du bâtiment fut terminé la même année alors que 15 années furent nécessaires pour parfaire l'intérieur.
Les plans de ce remarquable édifice sont dûs à l'architecte J. Albert Larue de Montréal et sont de style néo-gothique anglais.
Les verrières sont de la Maison Chigot, de Limoges et évoquent les mystères du Rosaire. Les sculptures (près de cinq cents) de Lauréat Vallière, maître-sculpteur de l’école de Sculpture de Saint-Romuald, confèrent une grande unité au choeur et à la nef.

lundi 7 février 2011

Palais de glace 2011


Depuis 1955, chaque hiver nous ramène le Carnaval de Québec, une des principales attractions touristiques de la ville. En 2011, il a lieu du 28 janvier au 13 février.
Chaque année un palais de glace nouveau et original est construit et constitue l'attraction centrale des festivités. Celui de 2011 qui a fière allure est situé dans le parc en face de l'Assemblée nationale. Il est le 52e de Gaston Fortier, un entrepreneur en construction de Sainte-Brigitte-de-Laval.

vendredi 28 janvier 2011

Gaspard-Joseph Chaussegros de Léry


Cette plaque est située rue Saint-Louis à l'extérieur de la porte Saint-Louis. Elle rappelle la mémoire de Gaspard-Joseph Chaussegros de Léry, ingénieur militaire à l'époque de la Nouvelle-France qui imagina les plans des fortifications de Québec que les Anglais érigeront plus tard.
On doit cette plaque à la Société canadienne de génie civil qui l'installa à cet endroit en 1992. On y lit ce qui suit:
Le système de défense de Québec illustre une oeuvre d'ingénierie remarquable. Élaboré pendant la période coloniale, il traduit les apports successifs de plusieurs ingénieurs.

Gaspard-J. Chaussegros de Léry (1662-1750)

Hommage à cet ingénieur qui occupe une place de choix dans l'histoire canadienne en raison de son oeuvre considérable en Nouvelle-France. Les remparts de Québec en sont un témoin important.

mercredi 26 janvier 2011

Église Saint-Coeur-de-Marie


Sans doute l'église la plus visible de la ville.
Elle est située au 530 Grande Allée Est. Elle est hélas! fermée au culte depuis 1997 par suite de la fusion de cette paroisse avec celle de Saint-Dominique dont l'église est située un peu plus à l'ouest sur Grande Allée également.
L'église fut construite entre 1919-1922.
De style néobyzantin, elle est l'oeuvre de l'architecte français Arthur Régnault et de l'architecte québécois Ludger Robitaille. Ce dernier a modifié et adapté au milieu les plans que le premier avait conçus pour l'église Sainte-Jeanne-d'Arc de Rennes en Bretagne.

lundi 24 janvier 2011

Mur serpentiforme


Ce mur remarquable a été érigé en 2007 par le ministère des Transports du Québec afin de protéger le boulevard Champlain des éboulis provenant de la falaise du Cap-aux-Diamants.
Des plaques de bronze (une en français et l'autre en anglais) rappellent qu'à cet endroit eut lieu une escarmouche le 31 décembre 1775 lors d'une attaque des Américains sur Québec.
lors de cette bataille le général américain Richard Montgomery y perdit la vie.

vendredi 21 janvier 2011

Église Saint-Sauveur


Située au 215 avenue des Oblats, l'église Saint-Sauveur date de 1868.
Elle a été conçue par l'architecte québécois Joseph-Ferdinand Peachy. De style néoroman elle renferme à l'intérieur de nombreux trésors artistiques dont de magnifiques tableaux de Charles Huot.
La pastorale de la paroisse a été confiée aux Oblats. L'église est vouée à la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus. L'oblat Victor Lelièvre en fut un éloquent propagandiste au milieu du vingtième siècle.
À l'extérieur il y a une statue du Sacré-Coeur dont je n'ai malheusement pas trouvé le nom de l'auteur.

mardi 11 janvier 2011

Les huit martyrs jésuites canadiens


Ce monument aux martyrs jésuites canadiens est situé en façade de l'église Saint-Michel de Sillery au sommet de la pointe à Puiseaux.
Il fut réalisé par la maison Barsetti & Frères et érigé en 1940, année où le pape Pie XII a proclamé ces huit valeureux missionnaires comme patrons du Canada.
Les jésuites, arrivés en Nouvelle-France en 1625, ont ouvert une première mission à Sillery en 1637 dans le but de convertir à la foi chrétienne les amérindiens.

lundi 10 janvier 2011

La Vivrière


Cette fontaine est située au centre de la jolie place de la FAO au carrefour des rues Saint-Paul, Saint-Pierre et Sault-au-Matelot.
Elle fut érigée en 1995 pour souligner le 50e anniversaire de la fondation à Québec de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
La sculpture (La Vivrière) est l'oeuvre des artistes Carmelo Arnoldin, Richard Purdy et François Hébert. La fontaine et les pavés de la place ont été conçus par l'architecte André Plante.
La Vivrière est une figure de proue qui porte dans ses bras des aliments venant de tous les pays.

jeudi 6 janvier 2011

Geneviève Amyot


D'agréables surprises se présentent parfois au promeneur qui s'aventure hors des circuits les plus fréquentés.
C'est ainsi que sur le mur du balcon du 355 rue Lavigueur une inscription attire mon regard.
Elle rappelle le souvenir de Geneviève Amyot (1945-2000), poétesse québécoise, en citant une phrase de son livre de poésie Je t'écrirai encore demain publié en 1994.
« Le fleuve est un enfant immense
qui n'en finira jamais de soutenir
ses oiseaux. »

lundi 29 novembre 2010

Manège militaire


Dans la nuit du 4 juillet 2008 un incendie ravagea le manège militaire situé place George-V. Seuls les murs de la façade sont restés. La photo nous montre son aspect actuel en attendant la reconstruction promise par le ministère fédéral de la Défense, propriétaire des lieux, qui se fait toujours attendre.
Cet édifice d'inspiration médiévale avait été construit en 1884-1887 et était l'oeuvre de Eugène-Étienne Taché, le même architecte qui avait conçu notre Parlement.

vendredi 19 novembre 2010

Monument de la Bravoure


Ce monument est situé place George-V et a été inauguré le 29 octobre 2010.
Il rend hommage à nos soldats déployés à travers le monde pour défendre la paix, la justice et la liberté.
C'est un don des auditeurs de deux stations radiophoniques de la ville de Québec.

mercredi 10 novembre 2010

Église baptiste


Cette petite église baptiste est située au 70 Grande-Allée Ouest.
Elle a été érigée en 1918 pour remplacer une première église de 1845 qui était située au coin des rues McMahon et d'Auteuil.
La Corporation du patrimoine et du tourisme religieux de Québec en donne la description en ces termes:
Depuis ses débuts, ce lieu servit majoritairement la communauté anglophone de Québec. D’inspiration médiévale, l’église fut conçue par les architectes Burke, Harwood et White de Toronto. Érigée selon le style gothique, elle comprend un parement de brique rustique, dont les pierres et les galets proviennent de Deschambault et d’Asbestos.

mardi 9 novembre 2010

Benjo la grenouille


Cette sculpture en bronze est située devant l'entrée du magasin de jouets Benjo Inc., 543 rue Saint-Joseph Est.
Benjo la grenouille est une oeuvre de Stéphane Marcon.

dimanche 7 novembre 2010

Fresques des piliers (4): Contes chevaleresques

Ce pilier de l'autoroute Dufferin-Montmorency (extrémité Est du boulevard Charest) montre une oeuvre surréaliste dont les auteurs sont Hélène Fleury, Denis Jacques et Pierre Laforest.
Nous entrons ici dans l'univers imaginaire et fantastique du conte avec princesse, chevalier, cheval blanc, magicien et château. Elle fut réalisée en 2001.

Fresques des piliers (3):Hommages aux cirques québécois

Cette fresque fut réalisée en 2002 sur un des piliers sous l'autoroute Dufferin-Montmorency, boulevard Charest Est. Elle est l'oeuvre du groupe Zone-Art à qui nous devons plusieurs autres fresques.
Cette oeuvre nous introduit dans le monde du cirque avec ses jongleurs, clowns, acrobates.

vendredi 5 novembre 2010

Fresques des piliers (2): l'Horloge

L'Horloge (recto et verso) est une des murales en trompe-l'oeil qui sont situées sur les piliers de l'autoroute Dufferin-Montmorency, boulevard Charest Est.
C'est une idée originale des six membres-artistes du groupe Zone-Art qui l'ont réalisée en 2001.

mercredi 3 novembre 2010

Fresques des piliers(1): la Cathédrale

Les fresques sur les piliers de l'autoroute Dufferin-Montmorency passant au dessus du boulevard Charest Est ont été entreprises à l'été 2000 à l’instigation de l'artiste Hélène Fleury qui avait été associée à la réalisation de La Fresque des Québécois près de la place Royale.
Ces fresques ont embelli ce secteur de la ville de Québec qui en avait bien besoin.
La Cathédrale fut la première à être réalisée en l'an 2000.

mardi 2 novembre 2010

Chapelle des Jésuites


Cette chapelle est située au coin des rues D'Auteuil et Dauphine.
Trois des Baillairgé ont laissé leur marque dans sa construction au XIXe siècle.
En 1818, la chapelle fut bâtie selon les plans de François Baillairgé. En 1847, une fausse voûte fut ajoutée selon les plans de Thomas Baillairgé. En 1857, l'architecte Charles Baillairgé dota la chapelle d'un choeur en hémicycle.

lundi 1 novembre 2010

Toussaint Louverture


Ce monument fut érigé en septembre 2010 dans le parc de l'Amérique-Latine.
Il rend hommage à Toussaint Louverture (1743-1803).

Sur le monument on lit:
Toussaint Louverture est né esclave le 20 mai 1743 sur l'habitation Breda de Cap-Haïtien (Haïti).
Précurseur de l'indépendance d'Haïti et du panaméricanisme
Figure héroïque dans l'abolition de l'esclavage des Noirs
Promoteur des droits de l'homme
Arrêté et déporté en France, il est mort le 7 avril 1803 à la prison du fort de Joux, en Franche-Comté.
La statue est un don de l'Association haïtienne de Québec au nom du peuple haïtien.

vendredi 29 octobre 2010

Alfred Pellan


Ce monument est situé rue De Sainte-Hélène, dans le jardin de Saint-Roch.
Le buste en bronze est l'oeuvre du sculpteur ASLAN.
La ville de Québec rend hommage à un grand peintre québécois Alfred Pellan (1906-1988) en érigeant ce monument au centre du quartier Saint-Roch qui l'a vu naître.
Le monument a été inauguré le 7 octobre 1999.

jeudi 28 octobre 2010

Horatio Walker


Ce monument est situé rue De Sainte-Hélène, dans le jardin de Saint-Roch.
Il célèbre la mémoire de Horatio Walker (1858-1938), peintre de l'Île d'Orléans, dont l'oeuvre a fait connaître le terroir du Québec à toute l'Amérique.
Ce monument est l'oeuvre du sculpteur Jan Stohl et fut inauguré en 2004.

mercredi 27 octobre 2010

Chapelle des Ursulines


Cet édifice est situé au 2 rue Donnacona et fait partie du monastère des Ursulines. D'une grande sobriété à l'extérieur cette chapelle est riche d'ornementation à l'intérieur.
Au sommet de la façade on remarque une statue de saint Joseph, une oeuvre de 1902 du sculpteur Henri Angers.
Une inscription sur le mur extérieur longeant la rue Donnacona nous donne l'historique de cette chapelle:
Sur ce terrain donné par la Compagnie de la Nouvelle-France en l'année 1639 où les Ursulines abordèrent à Québec fut fondé en 1641 un monastère, incendié en 1650, reconstruit en 1651, doté d'une église dont la première pierre fut posée en 1656 par M. de Lauzon et qui, incendiée en 1686, fut remplacée par une autre construite en 1720, laquelle, illustrée par la sépulture du marquis de Montcalm en 1759 et en 1900 par le deuxième centenaire de la célébration de la fête du Sacré Coeur dans ce monastère, dut céder la place à cette troisième église dont la pierre angulaire a été bénite le 28 août 1901 par Mgr L.-N. Bégin, arch. de Québec

mardi 26 octobre 2010

Halloween


L'halloween prend de plus en plus d'ampleur à Québec. Dans le mois qui précède la fête qui se célèbre dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre on voit apparaître dans les parcs, devant les maisons et les commerces les objets et les personnages caractéristiques de cette fête: citrouilles, épouvantails, monstres, sorciers et sorcières, araignées géantes, chauves-souris, corbeaux etc.




lundi 25 octobre 2010

Le banc de Namur


Ce banc en Pierre bleu belge est situé Place de l'Hôtel-de-ville.
Il est un don de la ville de Namur à la ville de Québec à l'occasion de son 400e en 2008.
C'est une oeuvre du designer wallon Jacques Tilman.

mercredi 13 octobre 2010

Do ré mi fa sol la si do


La ville de Calgary et son célèbre Stampede ont fait don à la ville de Québec d'une cavalcade de huit chevaux d'acier, une oeuvre du sculpteur saskatchewannais Joe Fafard.
Ce monument est installé depuis le 30 septembre 2010 dans le parc Notre-Dame-de-la-Garde au pied du cap Diamant.
Voici ce qui est signé par l'artiste sur la plaque de bronze qui présente l'oeuvre:
LE CHEVAL
Historiquement, les chevaux présents en
Nouvelle-France avaient des origines
royales, les premiers étant tout droit sortis
des écuries du roi Louis XIV en 1665.
Leurs descendants devinrent ensuite une
source d'énergie indispensable à
l'agriculture, à l'exploitation forestière et
minière, ainsi qu'au transport.
À la fin du XIXe siècle, alors que la nation
commençait son expansion, de nombreux
chevaux furent envoyés dans l'Ouest en
train afin de pouvoir transformer les prairies
en terres agricoles et les forêts en
exploitations forestières.
DO RÉ MI FA SOL LA SI DO dévoile
l'histoire inédite de la contribution des
chevaux à l'édification de la nation.
Joe Fafard, sculpteur.

José Marti


Ce buste est un don de la république de Cuba qui en échange a reçu du gouvernement du Québec une copie de la statue de notre célèbre capitaine Pierre Lemoyne d'Iberville.
Il a été installé en septembre 2007 dans le parc de l'Amérique-Latine.
Écrivain et patriote cubain, José Martí (1853-1895) fut le chef de file de la lutte pour l'indépendance de Cuba. Banni deux fois de l’Île pour son activisme politique, il vécut notamment en Espagne, au Mexique et au Guatemala.
Établi aux États-Unis de 1881 à 1895, Martí y fonda le Parti révolutionnaire cubain. Rentré à Cuba, il fut tué au cours de la deuxième guerre d'Indépendance, à la bataille de Dos Ríos.
Avec l'aide des États-Unis, Cuba obtint finalement son indépendance en 1898 mais demeura dans les faits sous contrôle états-unien jusqu'en 1934.

mardi 12 octobre 2010

Juan Montalvo


Ce buste est un don de la république de l'Équateur. Il a été installé en septembre 2007 dans le parc de l'Amérique-Latine.
Juan Montalvo (1832-1889) est un écrivain et philosophe équatorien. Il est considéré comme un auteur majeur de la littérature espagnole du XIXe siècle.
Juan Montalvo était un grand défenseur de la liberté et de la démocratie. Il s'opposa par ses écrits aux dictateurs de son pays ce qui lui valut plusieurs périodes d'exil en Colombie et en France où il mourut en 1889.

vendredi 8 octobre 2010

Stèle des marins morts à la guerre 1939-1945


Ce monument a été érigé par l'Association royale canadienne de la marine en hommage à certains marins de la région qui sont morts au combat durant la guerre 1939-1945.
Les noms de ces marins de nos Forces armées sont inscrits sous cette pensée:
Ils ne vieilliront pas comme nous qui leur avons survécu. Ils ne connaîtrons jamais l'outrage ni le mal des ans quand viendra l'heure du crépuscule et celle de l'aurore. Nous nous souviendrons.

Cette stèle se trouve à la Pointe-à-Carcy, en face du Musée naval.

mercredi 6 octobre 2010

Nicolas Peltier et Jeanne de Vousy


Ce monument est situé au 2608, chemin St-Louis, Sillery, à l'entrée de la Maison Hamel-Bruneau. Il se trouve sur une partie de la terre que l'ancêtre Nicolas recue en 1645. Il a été dévoilé en 2005 par l'Association des familles Pelletier.
Il rend hommage à Nicolas Peltier et à Jeanne de Vousy qui arrivèrent en Nouvelle-France avec leurs fils Jean et François en 1636 et qui furent la première famille Pelletier à s'y établir.

mardi 5 octobre 2010

Juana Azurduy de Padilla


Le monument est situé dans la parc de l'Amérique-Latine et a été inauguré le 22 septembre 2010.
Ce buste de Juana Azurduy de Padilla (1780-1862) est un don de la jeunesse bolivienne à la jeunesse québécoise pour souligner les 400 ans de Québec à l'occasion des festivités entourant le 200e anniversaire du mouvement qui a mené à la déclaration d'indépendance de ce pays. Il a été conçu par le sculpteur Xavier Portugal.
Sur la base du monument on peut lire ce qui suit:
Juana Azurduy de Padilla est un héroïne de la Bolivie. Elle commanda les forces de la République de La Laguna et soutint ses alliés argentins.
Incarnation du sacrifice elle se voua à la lutte pour la liberté, perdant quatre enfants dans la fureur des combats.
Son exemple guide les fils et les filles d'Amérique latine dans leur recherche d'un monde juste et inclusif
.

lundi 4 octobre 2010

José Artigas


Ce buste de José Artigas est situé dans le parc de l’Amérique-Latine.
Ce monument est un don de la République orientale de l'Uruguay à la ville de Québec et il fut inauguré en 2010.
En Uruguay on le surnomme el libertador.
Sur le socle du monument il est écrit en français et en espagnol:
Le général José Artigas (1764-1850), héros de la République orientale de l'Uruguay, fondateur de la nationalité et promoteur de la liberté, de la démocratie, de la république et du fédéralisme en Amérique latine.
"Mon autorité émane de vous mais elle est assujettie à votre souveraineté"

mercredi 8 septembre 2010

Chapelle funéraire de François de Laval


François de Laval (1623-1708) fut le premier évêque de Québec. Il fut béatifié en 1980. La béatification est la dernière étape avant la canonisation qui en fera un saint.
La photo montre le mur extérieur de la chapelle funéraire (rue Buade) où les restes de Mgr de Laval furent transportés de la chapelle du Séminaire vers la cathédrale-basilique. Cette chapelle a été créée en 1993 par l'architecte Emile Gilbert en collaboration avec les artistes Jules Lasalle et Marion Ducharme.

vendredi 3 septembre 2010

Monuments saisonniers


Les monuments qui embellissent la ville ne sont pas tous permanents.