mardi 31 août 2010

Portes de garage illustrées

Lassés de voir la porte de leur garage se faire illustrer contre leur gré par des graffiteurs ou vandales de tout acabit, certains propriétaires ont décidé de choisir les images qu'ils voulaient y voir en faisant appel eux-mêmes à des graffiteurs. C'est d'une certaine façon combattre l'aérosol par l'aérosol. Cela donne souvent des tableaux intéressants.

En se promenant dans la ville on rencontre de ces portes illustrées dans plusieurs quartiers.

Têtes de philosophes par Reuben Peter-Finley
rue Fraser près de Salaberry, quartier Montcalm




Rue Sainte-Claire, faubourg Saint-Jean, deux portes de garage illustrées par Léo Abomes: Vous irez demander aux enfants à quoi servent les cerfs-volants.


Cette porte zébrée de la rue Sainte-Claire est une oeuvre de l'artiste Sylvain Michaud.
La journaliste Lise Fournier a parlé de cette oeuvre dans le Soleil du 10 juillet 2010:
Sylvain Michaud a peint (...) une tête de zèbre qui fait sourire les passants. Il a donné de la texture à sa peinture en utilisant du mortier, qui imite le poil de la bête, puis, juste en haut du cadre de porte, il a ajouté un garde-fou composé de 755 fleurs d'aluminium sculptées à la main.

dimanche 29 août 2010

Calvaire du cimetière de l'Hôpital-Général


Ce beau calvaire est situé au centre du cimetière de l'Hôpital-Général de Québec, 260 boulevard Langelier.
Comme il se doit, ce cimetière comporte de nombreux monuments rappelant la mémoire de ceux dont les restes y sont inhumés, comme ceux de plus de 4 000 personnes qui ont été des témoins de l'œuvre tricentenaire des Sœurs Augustines auprès des malades sans ressources, comme ceux de plus d'un millier de soldats français tombés à Québec pendant la guerre de Sept Ans et dont les noms sont connus grâce aux registres tenus par la communauté des Augustines.
Autres monuments remarquables de ce cimetière déjà repertoriés dans ce blogue: le mausolée de Montcalm et le mémorial aux victimes de la guerre de Sept Ans.

jeudi 26 août 2010

Murale de la rue Hermine


Rue Hermine, entre les rue Saint-Joseph Ouest et le boulevard Charest dans le quartier Saint-Sauveur, j'ai découvert une sympathique murale sur le mur nu d'une cabane de piète allure. Son dessin s'apparente à celui de certaines bandes dessinées.
Grâce à un lecteur (à qui je dis merci), je sais maintenant que l'auteur s'appelle Olito et qu'il est de Québec.
Pour mieux connaître cet artiste, voir: Youtube : Olito

mardi 24 août 2010

Parc de la Garde côtière



Le parc est situé devant les bureaux de la division québécoise de la Garde côtière canadienne boulevard Champlain près du quai de la traverse Québec-Lévis.
On y rend hommage à Jean-Paul Godin (1922-1992), un ingénieur civil qui, à la tête de cet organisme, réalisa de nombreux projets d'ingéniérie pour améliorer la sécurité de la navigation sur le fleuve Saint-Laurent et le détroit de la baie d'Hudson.
Des bouées servant à baliser les chenaux y sont exposées comme des monuments.

lundi 23 août 2010

Place de l'Université-du-Québec


La place de l'Université-du-Québec est encadrée par le boulevard Charest Est, les rues de la Couronne, de Sainte-Hélène et de l'Église dans le quartier de Saint-Roch.
Elle a été inaugurée en 2003. Elle est en continuité avec le jardin de Saint-Roch qui fut inauguré en 1993 et qui a tant fait pour la revitalisation du quartier.
Elle a été conçue par l'architecte Louis-Daniel Brousseau du Service de l'aménagement de la Ville de Québec.
Dans la partie située à l'est de la place se trouve une scène permanente en métal et en verre dont les marches sont agrémentées par des citations de grands savants et penseurs de tous les temps.

dimanche 22 août 2010

Place du Faubourg




Mini parc, insolite par son aspect médiéval, à l'intersection des rues St-Jean, d'Aiguillon et Philippe-Dorval dans le faubourg Saint-Jean.

samedi 21 août 2010

Murale boulevard René-Lévesque coin avenue Cartier


Cette murale est située boulevard René-Lévesque ouest au coin de l'avenue Cartier.
Elle fut réalisée lors d'une fête du quartier le 16 août 2008 par six groupes de graffiteurs à l'invitation de la ville qui voulait revitaliser cet espace laissé à l'abandon. Les artistes de l'aérosol se sont exprimés sur le thème de la musique.
Le terrain fut aménagé en un parc que l'on dit temporaire jusqu'à ce que l'on trouve un investisseur pour y ériger un immeuble commercial.

jeudi 19 août 2010

Redoute Dauphine


La redoute Dauphine (début de sa construction 1712) est située rue McMahon à l'intérieur des murs de notre capitale nationale.
Selon l'historien Jean-Marie Lebel:
Elle est le deuxième des plus vieux bâtiments militaires que l'on peut voir à Québec, le premier étant la redoute du cap Diament à la Citadelle. Elle constituait une des redoutes avancées du système de fortifications des militaires français.
.
Salle à l'intérieur de la redoute

Le boulet de la rue Saint-Louis


Quand on sait que Québec a toujours été une ville de garnisons armées de nombreux canons, quand au surplus on sait que lors du siège de 1759 des milliers de boulets britanniques se sont abattus durant tout l'été sur la ville, comment se surprendre que la croissance d'un arbre fasse surgir de la terre un boulet?
Ce boulet est devenu une curiosité touristique.
Il est situé rue Saint-Louis au coin de la rue du Corps-de-Garde.

mercredi 18 août 2010

Jean-Paul II à Québec


La venue à Québec du pape Jean-Paul II est soulignée par cette plaque de bronze apposée sur un mur de la porte Saint-Jean où il est écrit:
À LA MÉMOIRE DU BIENHEUREUX
FRANÇOIS DE LAVAL
PREMIER ÉVÊQUE DE QUÉBEC
ET FONDATEUR DE L'ÉGLISE EN AMÉRIQUE FRANÇAISE,
SA SAINTETÉ JEAN-PAUL II
PREMIER PAPE VENU À QUÉBEC EN PÉLÉRINAGE APOSTOLIQUE
A DÉVOILÉ CETTE PLAQUE
LE 9 SEPTEMBRE 1984

Arturo Prat Chacon


Ce monument se trouve en face du 144 rue Dalhousie où loge l'École navale des Forces canadiennes.
C'est un don de la Marine du Chili à la Marine du Canada. Il a été inauguré en 2005.

Le capitaine de frégate Arturo Prat Chacon (1848-1879) est un héro chilien qui trouva la mort lors du combat naval de Iquique qui eut lieu le 21 mai 1879.

mardi 17 août 2010

Kiosque Edwin Bélanger


Ce kiosque à musique est situé au cœur des plaines d’Abraham, à deux pas du Musée national des beaux-arts du Québec. Il a été inauguré en 1993. Les soirs d'été, on y présente des concerts variés qui sont très appréciés par la population.
Il a été baptisé du nom d'une personnalité qui a grandement contribué à l'essor de la vie musicale à Québec, le Capitaine Edwin Bélanger (1910-2005).

lundi 16 août 2010

Flavien Durocher


Ce monument se trouve au centre du parc Durocher, rue Saint-Vallier ouest, quartier
Saint-Sauveur. Il fut dévoilé le 23 juin 1912.
Son auteur: ?
Ce monument célèbre le Père Flavien Durocher O.M.I.(1800-1876), premier curé et fondateur de la paroisse de Saint-Sauveur en 1867.

dimanche 15 août 2010

L'adulte et le petit enfant


Cette belle sculpture est placée à l'entrée
(rue Saint-Vallier ouest) du parc Durocher dans le quartier Saint-Sauveur. Elle date de 1993 et est de l'artiste Aristide Gagnon.
Sur une plaque près de l'oeuvre l'auteur écrit:
La signification de l'oeuvre "l'adulte et le petit enfant" nous amène à méditer sur le renouvellement perpétuel de la vie,
malgré la mort.

vendredi 13 août 2010

Marie-Catherine de Saint-Augustin


Ce monument est situé rue Charlevoix devant le monastère des Augustines de l'Hôtel-Dieu. Il fut inauguré en 1991. C'est une oeuvre de Jules La Salle.
Soeur Marie-Catherine de Saint-Augustin (1632-1668)
Catherine de Longpré est née en Normandie en 1632. Elle entre au monastère des Augustines de Bayeux à l'âge de 12 ans et demi. Elle prend l'habit religieux à 14 ans et porte désormais le nom de Soeur Marie-Catherine de Saint-Augustin. À 16 ans, Soeur Catherine, quitte la France pour le Canada. Elle répond à une demande d'aide de la part des premières religieuses hospitalières venues fonder l'Hôtel-Dieu de Québec.
Elle exerce au sein de la Communauté les fonctions d'économe, de maîtresse des novices et de directrice générale de l'hôpital entièrement dévouée à la cause des malades et des plus démunis. Elle consacrera sa vie au service des autres, manifestant une charité exemplaire. Elle s'éteint le 8 mai 1668 à l'Hôtel-Dieu de Québec à l'âge de 36 ans. Pour avoir offert sa vie pour l'Église et le salut de la Nouvelle-France, Marie-Catherine de Saint-Augustin est considérée co-fondatrice de l'Église du Canada. Reconnue « Vénérable » par Rome le 9 mars 1984, le pape Jean Paul II l'a proclamée « Bienheureuse » le 23 avril 1989.

Richard Montgomery


Cette pierre avec son inscription est située dans la côte de la Citadelle près de la porte Saint-Louis. Elle rappelle l'endroit où le général américain Montgomery fut inhumé le 4 janvier 1776.
Le 31 décembre 1775, le général américain Richard Montgomery, commandant des troupes américaines, ainsi que plusieurs de ses soldats et officiers, ont perdu la vie en essayant de prendre d’assaut la ville de Québec.
Le 4 janvier 1776, le corps du général fut mis dans un cercueil et enterré en cet endroit avec les honneurs militaires. Les corps de ses deux aides-de-camp furent enterrés dans leurs uniformes, près de la sépulture de leur chef.
En 1818, la veuve de Montgomery vint réclamer le corps de son mari, qui lui fut rendu. Ses restes furent exhumés avec les honneurs militaires et transportés à New-York, où ils reposent dans l’église irlandaise St-Paul.

jeudi 12 août 2010

Deux bas-reliefs



Ces deux bas-reliefs sont sur la façade de l'école Saint-Jean Baptiste, 370, rue St-Jean.
Le premier représente Jean-Baptiste le précurseur, patron de la paroisse.
Le second représente Jean-Baptiste de La Salle, le fondateur des Frères des Écoles chrétiennes lesquels dirigeaient cette école au moment de sa construction.

mardi 10 août 2010

Québec, printemps 1918


Ce monument se trouve à l'angle des rues Saint-Vallier, Saint-Joseph et Bagot dans le quartier
Saint-Sauveur. Il est l'oeuvre de l'artiste Aline Martineau et a été inauguré le 4 septembre 1998.

Trancription du texte qui accompagne ce monument:
Au printemps 1918 des événements tragiques marquent l'histoire de la ville de Québec.
Le 28 mars de cette année-là et durant cinq jours consécutifs, des citoyens et des citoyennes manifestent leur opposition à la mobilisation obligatoire et aux méthodes prises par les autorités fédérales pour rabattre les conscrits.
Le 1er avril, tout se gâte lorsque les autorités militaires donnent l'ordre aux 1200 soldats anglophones amenés expressément de l'Ontario et de l'Ouest canadien de dispercer à la baïonnette les gens rassemblés au centre-ville. Les cavaliers chargent la foule. Celle-ci, rassemblée à l'angle des rues Saint-Vallier, Saint-Joseph et Bagot réagit en lançant des pierres aux soldats.
Après avoir lu, en anglais, l'ordre de dispersion, les soldats mitraillent la foule tuant quatre personnes et en blessant soixante-dix autres.
Quatre-vingt ans plus tard, une fleur à pétales humains s'élève en ce lieu au sommet d'une sculpture monumentale. Elle symbolise la vie dont on retrouve la puissance dans le mouvement spontané d'un peuple qui se lève pour défendre ses convictions et qu'on découvre si fragile aussi quand la mort arrive de façon violente comme ce le fut ce printemps-là pour quatre québécois:
Honoré Bergeron, 49 ans, menuisier
Alexandre Bussières, 25 ans, mécanicien
George Demeule, 14 ans, cordonnier et machiniste
Georges-Edouard Tremblay,20 ans, étudiant à l'École technique
Cette fleur, ainsi déposée, témoigne du respect qu'inspire aux vivants le souvenir de ceux qui laissèrent ici leur vie.

lundi 9 août 2010

La Station des Cageux


La Promenade Samuel-De Champlain a été inaugurée en juin 2008. Elle est un don du gouvernement du Québec à la capitale pour son 400e anniversaire. Ce grand parc de
2,5 kilomètres longe le boulevard Champlain et aussi le fleuve Saint-Laurent. Cette importante réalisation a redonné aux habitants de Québec un accès à ce majestueux cours d'eau.
La Station des Cageux est bâtie autour d'un quai industriel réhabilité à l'extrémité ouest de la promenade. On y retrouve un marais reproduisant l'écosystème de la flore indigène littorale, une tour d'observation d'une hauteur de 25 mètres et une descente à l'eau. La station doit son nom à ces braves hommes qui occupent une part importante du folklore québécois, les « raftmen ».

Lévis


Cette statue est placée à droite de celle de Montcalm sur la façade du parlement. Elle est l'oeuvre de Louis-Philippe Hébert. Elle a été installée en 1894.
François-Gaston de Lévis, chevalier et duc de Lévis, il a mené les troupes françaises à la victoire le 28 avril 1760 lors de la bataille de Sainte-Foy en vue de reprendre la ville de Québec que les troupes anglaises occupaient depuis le mois de septembre précédent.

dimanche 8 août 2010

Fresque de la bibliothèque Gabrielle-Roy


La Fresque de la bibliothèque Gabrielle-Roy (350, rue Saint-Joseph Est) est située sur le mur arrière de la bibliothèque donnant sur la rue du Roi. La fresque, d'une dimension de 600 m2, a été conçue et réalisée par Murale Création pour souligner les 20 ans de la bibliothèque Gabrielle-Roy. Elle a été inaugurée à l'automne 2003.
Elle relate les faits marquants de la littérature et de l'histoire des bibliothèques publiques de la ville de Québec du XIXe au XXe siècle et comprend vingt citations tirées d'œuvres littéraires décrivant Québec.

Gros plan sur un détail de la fresque


Gros plan sur un détail de la fresque

samedi 7 août 2010

Fontaine globe terrestre


En façade du 59, rue Dalhousie, quel plaisir pour le promeneur de découvrir cette jolie fontaine qui invite à explorer le monde!

vendredi 6 août 2010

Colonnes Morris


Des colonnes Morris sont présentes un peu partout dans Québec. Elles sont surmontées d'une coiffe identifiée à la ville.
Ces colonnes sont des éléments du mobilier urbain qui jouent un rôle important: elles servent de support à la promotion des spectacles, concerts, théâtres, expositions et autres activités culturelles.

Embarquement


C'est une oeuvre de Michel Saulnier, artiste sculpteur, exécutée par Louis Chaurette, maître artisan. Elle est situé en face de l'entrée principale du Marché du Vieux-Port.
Ce monument fut inauguré le 23 septembre 2008.
C'est un cadeau de la Chambre de commerce de Québec à sa ville à l'occasion de son 400e anniversaire de fondation.

L'auteur explique le sens de son oeuvre de la façon suivante:
"Il y a, dans le passage de la barque à la feuille, un mouvement inspiré par les deux premiers vers d'un poème de Saint-Denys Garneau inscrits sur les bollards:

Il nous est arrivé
des aventures
du bout du monde.

Quand on vient de loin
ce n'est pas pour rester là."

Kilomètre 0


Borne dévoilée le 10 mai 1974 à l'occasion du soixantième anniversaire du Ministère des transports (voirie) par Robert Bourassa, premier ministre, et Raymond Mailloux, ministre des transports.
Cette plaque est située sur le sol de la place de l'Assemblée-Nationale. Les documents officiels la situent ainsi:
Longitude : -71o 12' 46,0"
Latitude : 46o 48' 33,0"

mercredi 4 août 2010

1+1=1


Un bloc plus un autre bloc font un monument selon Charles Daudelin en 1996.
Cette sculpture est située entre l'édifice Marie-Guyart et la promenade des Premiers-Ministres, boulevard René-Lévesque est.

mardi 3 août 2010

Fresque du Petit-Champlain


Cette fresque est située au 102, rue du Petit-Champlain. Elle a été conçue par Murale Création. Elle fut dévoilée en 2001.
Elle illustre grandeur nature différentes scènes du passé de la vie au Cap-Blanc, ce quartier populaire et portuaire de Québec.

125 ans du Funiculaire


Ce monument est situé près du 16, rue du Petit-Champlain, où se trouve l'entrée inférieure du funiculaire, cet ascenseur qui permet depuis 1879 aux piétons de passer sans effort de la basse à la haute ville.
Il fut érigé en 2004 pour souligner les 125 ans d'histoire du funiculaire.